[Véganisme pratique #1] « Mais comment tu fais pour vivre sans fromage ?! »

Bonjour à tous 🙂

Je décide de commencer une série pour parler un peu des préjugés qu’on peut avoir sur les véganes et le véganisme, et surtout sur le fait que c’est apparemment « difficile » d’être végane. Ok c’est pas toujours simple, mais tout est possible quand on le veut ! Je commence donc avec LE sujet qui revient peut être le plus souvent (même si ok c’est difficile d’en choisir un, si vous êtes véganes et que vous lisez ces lignes, vous comprendrez ;)) j’ai nommé : LE FROMAGE. Merci à Margot pour l’idée d’article d’ailleurs 😉

« La viande ok, mais moi je ne pourrais jamais arrêter le fromage! » La phrase que j’entends le plus souvent je crois, et que je comprends, puisque moi aussi j’ai adoré, voire été obsédée par le fromage. je pense que ça a été la chose la plus dure à arrêter (et une étude a même montré que le fromage est aussi addictif que de la drogue, ceci explique cela!). Mais finalement, quand on sait comment s’est fait, ce que ça implique (je dois vous expliquer peut être ? J’essaye de mettre des liens dans les « liens utiles » à ce sujet!)… on finit par réussir à arrêter… Puis vient le moment où on arrive à le remplacer ! et là c’est beaucoup plus facile et croyez-moi on se passe très bien de fromage, et encore mieux quand on arrive à retrouver des choses qui s’en rapproche 🙂

Alors, comment remplacer/se passer du fromage ?

  • Acheter un remplaçant (du plus simple/bon marché au plus compliqué à trouver et un peu plus cher)

Les trucs qui peuvent servir de fromage

Tout d’abord, le premier truc un peu révolutionnaire qui peut vous aider : la levure maltée (ou nutritional yeast en anglais, noosh pour les intimes ;)). Cette petite levure a un goût prononcé qui rappelle le fromage. J’en saupoudre souvent sur mes pâtes, ou dans mes sauces (on y revient après). Attention pour les intolérants, la levure maltée contient du gluten. ça marche aussi sur les pizzas pour mettre un petit goût, par dessus les gratins, dans la sauce pesto, etc. vous trouverez de la levure maltée en magasin bio (j’en trouve même en vrac dans mon biocoop !).

Sinon, sur les pizzas je me suis mis à utiliser du houmous ! La cuisson ne change pas vraiment le goût, et son côté crémeux donne une texture intéressante sur une petite pizza aux légumes. Pour les burgers maison (ou au resto) je mets des tranches d’avocats pour remplacer le fromage. Rien avoir vous me direz, certes, mais c’est riche et crémeux, et ça amène un goût et une texture en plus dans votre burger (ou sandwich) qui est intéressant.

Enfin, le nouveau truc que j’ADORE c’est le tofu lactofermenté (je sais le nom ne fait pas envie), et particulièrement celui au tamari. Il s’agit de la marque Sojami, et vous pourrez les trouver en magasin bio. La texture est différente du tofu classique suite à la fermentation, et le goût plus intéressant ! je l’utilise dans mes salades, dans mes sandwichs (et parfois comme ça tout seul, je reconnais…).

Les fromages végétaux

Ensuite, vous pouvez bien évidemment acheter du fromage végane, nous vivons dans une époque magnifique où on peut en trouver de plus en plus ! Vous pouvez d’abord vous procurez du fromage à tartiner (type Boursin) à base de soja dans tous les magasins bio : la marque Sojami, différents goûts, et ils sont franchement super bons (je les trouve aussi bon que le Boursin). Parfois vous trouverez également une marque distributeur, comme chez la vie claire.

Pour faire dans le fromage plus « complexe », il va falloir taper dans les magasins spécialisés. Certes, tous ces « vromages » ne sont pas excellent (mais qui n’a jamais goûté un fromage classique dégueu ?!) mais on trouve des choses vraiment sympas et bonnes ! Si vous êtes sur Paris, vous pouvez vous en procurer chez Un monde Vegan, si vous êtes à Lille, le magasin Végétale & vous fera votre bonheur! Sinon, pas de soucis, les commandes en ligne sont possibles sur un monde vegan, ou encore boutique vegan. Ceux que je vous conseille en particulier (pour les avoir goûter) :

– Les classiques tranchettes de fromage, de la marque Wilmesburger (j’aime particulièrement celui au paprika qui pique un peu, et la version cheddar), ou encore de la marque Violife. Je les trouve très bon à grignoter tel quel (oui sans doute pas le grignotage le plus sain ;)) ou dans les sandwichs. 3 euros les 6 tranches pour Wilmesburger.

– La mozzarella qu’on appellera Mozarisella de la marque Frescolat et que j’arrive à trouver dans mon biocoop (donc peut être que dans certains autres aussi!). Super pour les pizzas, en salade avec des tomates. il existe également une version qui a vraiment le goût de roquefort la Bluerisella, et moi qui n’aimait pas le roquefort là j’ai juste adoré ! Vous trouverez également une version « fumée » que je n’ai jamais goûté et une version « creamy » plutôt à tartiner. environ 4 euros pour un rouleau de 200gr (qui pour moi sert pour 2 pizzas voir 3).

– plus cher, et un des derniers que j’ai goûté car le prix me freinait un peu, mais très bon (proche du comté) le No-Muh fort de la marque vegusto. vu le prix, c’est vraiment de temps en temps ou pour une occasion, à manger comme un fromage en fin de repas, sans se faire des tranches d’ogres 😉 (le goût étant fort et riche, on a pas non plus envie d’en manger des tonnes donc c’est parfait!).

img_2740-1– dans la gamme « prestige » ou « de luxe » il y également le happy white, un Camembert cru (et bio)!! Je vous en parlais déjà ici. Au goût et à l’apparence absolument bluffante ! Il est un peu difficile à trouver, Végétal et vous à Lille en a de temps en temps. Comptez 12€ pour un petit camembert de 150 gr.

Il s’agit de produit que je n’achète pas très souvent (à part peut être les tranchettes, mais même pour ça c’est une fois par mois on va dire en gros), car avec le temps on apprend simplement à cuisiner autrement et à changer ses habitudes et ses goûts. je ne pensais pas dire ça un jour, mais l’odeur de fromage aujourd’hui me dégoute autant que celle de la viande

  • faire son propre faux-mage

et oui c’est possible ! Faire son propre fromage, le truc qui me paraissait tout à fait impossible quand j’étais omni et maintenant tout à fait à porter de main ! et en plus c’est assez économique.

les faciles à faire

On commence par le basique : le parmesan à saupoudrer ! J’avoue qu’en bonne flemmarde que je suis, je me contente tout simplement d’utiliser de la levure maltée. Point. Mais vous pouvez faire facilement quelque chose qui se rapproche vraiment du parmesan avec des noix de cajou (ou des amandes, ça fonctionne aussi!), de la levure malté et du sel. Pour 100 gr de noix de cajou ou d’amandes, ajouter environ 2 bonnes cuillères à soupe de levure, une pincée de sel et mixer le tout ! et voilà !! facile non 😉 ?

Il est également possible de faire son propre fromage frais tout simplement avec du yaourt de soja! S’il y a des lyonnais parlais nous, j’utilise cette technique pour faire quelque chose dans le goût de la cervelle des canuts (rien avoir avec du cerveau, c’est du fromage frais à l’échalote ;)). Achetez un gros pot de yaourt de soja nature (toujours mieux que plein de petits pots) que vous pourrez trouver en magasin bio. Disposez un torchon propre dans une passoire puis versez-y le yaourt. Rabattez les bords du tissu sur le yaourt et couvrez avec une assiette. Mettez le tout au frigo pendant une nuit, en prenant soin de mettre une assiette creuse en dessous de la passoire car du liquide va s’échapper. Comme le yaourt a pu égoutter pendant la nuit, vous obtenez une sorte de fromage frais. Vous pouvez ensuite l’assaisonner avec sel et poivre, une ou 2 échalotes fraîches finement coupées, l’herbe de votre choix (la ciboulette c’est top!) et un filet d’huile d’olive. Mélangez délicatement et servez. À présenter (et déguster) dans une feuille d’endives c’est sympa 🙂

On peut aussi faire du fromage frais à base de noix de cajou! Il vous suffit de les faire tremper pendant une nuit, puis de les mixer avec du sel, du poivre, un peu de jus de citron, pourquoi pas un peu de levure maltée et de l’eau selon la consistance désirée et tadaaaa une sauce ou un fromage à tartiner. Soyez créatifs avec cette base, ajoutez des herbes, des épices!

Je vous conseille aussi énormément de tester les « mac’n’cheese » vegan, le meilleur truc que j’ai jamais mangé. J’utilise pourma part la recette de cooking with plants, si vous ne parlez pas anglais, vous pourrez également utiliser celle de Melle Pigut. c’est à tomber, facile à faire et pas cher !img_0668

Les plus complexes (ou qui demande simplement plus de temps/ d’ingrédients)

Enfin, on peut se lancer dans la fabrication de fromage à pâte dure! Ce qu’il va falloir pour faire durcir le tout c’est de l’agar-agar, une poudre d’algues insondable en magasin bio. Vous trouverez plein de recettes sur internet,des plus simples au plus compliquées, avec des ingrédients simples ou plus complexes. je débute totalement dans le domaine, mais les possibilités sont assez infinies si vous chercher sur internet ! la recette la plus simple que j’ai pu testé est celle-ci (inspirée de celle de bunny kitchen). J’ai trouvé la texture très bien, les épices restent la clef de la recette pour avoir du goût :
ingrédients :

  • 500 ml de lait de soja (ou autre à tester), choisir un lait à la texture plutôt riche
  • 6 cuillère à café d’agar-agar
  • 1 cuillère à café de vinaigre de cidre
  • 40 gr de fécule de mais (ou pommes de terre, ou tapioca)
  • 1 cuillère à soupe de paprika
  • 30 gr de levure maltée
  • une mini pointe de curcuma (pour la couleur, donc optionnel)
  • sel au goût, je mets aussi du poivre car j’aime ça
  • Option : vous pouvez bien sûr mettre les épices que vous aimez (avec ou sans paprika) : graine de cumin, ou cumin en poudre, plus de poivre, du paprika fumé, piment d’Espellette…

Faites bouillir le lait de soja dans une casserole, à feu moyen. Une fois qu’il arrive à ébullition, retirer du feu, ajouter l’agar-agar, le vinaigre, le sel, et fouetter. Dans un petit bol, mélanger la fécule avec un peu de lait de soja chaud. Remettez votre casserole sur le feu, et faites bouillir à nouveau puis ajoutez le reste des ingrédient (y compris le mélange fécule/lait) et fouettez bien pendant 5 à 10 minutes (il faut que le mélange boue au moins une fois). Quand c’est terminé, versez le tout dans un moule, et laissez refroidir. C’est liquide, ne vous inquiétez pas, ça va durcir en refroidissant, ensuite vous pourrez le trancher !

De mon côté il me tarde tester pas mal de recettes, dont un cheddar aux graines de tournesol, un gouda fumé ou encore de la feta d’amandes.

Voilà pour ce petit tour d’horizon sur comment vivre sans fromage ! N’hésitez pas à échanger vos petits trucs, vos recettes et vos idées !

Publicités

3 réflexions sur “[Véganisme pratique #1] « Mais comment tu fais pour vivre sans fromage ?! »

  1. Billet très intéressant et complet 🙂 Comme toi depuis que j’ai découvert la levure maltée, c’est bien simple, j’en mets partout (pareil pour le gomasio, c’est vraiment trop bon !). Je note l’idée de mettre du houmous comme base sur sa pizza, ça m’a l’air d’être un bon plan pour la flemmarde que je suis 😉 J’adooore aussi le tofu lactofermenté, je me gave de celui aux olives que je trouve chez Biocoop.

    Pour les fromages végétaux (j’aime vraiment pas l’appellation « vromage » et encore moins « faux-mages » mais chacun son truc), je préfère ceux à tartiner, ce n’est pas faute de me rendre chez Un Monde Vegan mais je suis souvent déçue par ceux à pâte dure…J’aime beaucoup le Vegusto (No-Muh) mais on n’en trouve pas tout le temps et c’est vrai qu’il est hors de prix…Je n’ai pas testé le camembert mais ça m’intrigue !

    Un jour, peut-être que j’oserais fabriquer mon propre fromage (j’ai le livre de Marie Laforet en plus…). La meilleure recette de Mac & Cheese que j’aie trouvée c’est celle du livre de Chloë Coscarelli, je ne sais pas si tu connais, pour moi ce livre c’est ma bible, ni plus ni moins (même mon frère a cru qu’il y avait de la viande dans les lasagnes tellement c’était consistant !).

    J'aime

    1. Très très étrange je ne vois ton commentaire que maintenant 😦 merci beaucoup pour ton retour 🙂 (et Desolee pour cette réponse tardive!) j’avoue ne plus utiliser « vromage » (ça sonne moche) ni « faux fromage » (car ils sont vrais :D) donc je suis bien d’accord avec toi pour dire formage végétaux! Haaaan je ne connais pas du tout ce livre dont tu parles je vais m’empresse d’aller me renseigner sur le sujet ! Encore désolée de pas avoir vu ton commentaire 😦

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : [Véganisme pratique #2] Les chaussures et les sacs – rolling veggie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s